Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog (fourre-tout) de MC

journalisme, photos, rugby, musique et voyages

Le spleen du journaliste

Non, il n'y a pas que les poètes torturés qui dépriment, les journalistes qui font de la locale aussi. Cet après-midi, j'ai enchaîné les sujets comme on enfile les perles sur un collier. Pas le temps de m'attarder ou si peu. Pas le temps de parler ou si peu. Aller en profondeur ? Faire un vrai travail de journaliste ? Pas le temps ma bonne dame quand il faut être dans deux endroits différents séparés de 25 km en 1/2 heure puis repartir sur un autre sujet après, courir et encore courir et au final se prendre des réflexions et se faire engueuler à cause d'un mot déplacé, d'un article dont vous ne vous souvenez plus le contenu mais qui a choqué les personnes interviewées. C'est souvent comme ça. On vous rappelle des articles de l'année passée dont bien évidemment vous ne vous souvenez plus. On vous le dit en souriant, mais à force, vous en avez marre. Parce que vous courez toute la journée et que forcément, tout est fait dans l'urgence, pas réfléchi et un jour ou l'autre vous commettez une ou plusieurs erreurs, forcément. Alors dans ces moments-là, vous vous demandez vraiment pourquoi vous avez choisi ce travail, si finalement, vous n'avez pas fait une erreur. Etre en poste, c'est le rêve de tout journaliste, mais ça se paie au prix fort.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article